MASSAGE AFRICAIN

Massages réservés aux femmes - Les hommes sont reçu uniquement sur recommandations

Origine du massage Africain

Le massage africain puise ses origines dans des pratiques ancestrales et fait partie intégrante du mode de vie de ses populations. Il participe au rétablissement du bien-être.

Venant du Mali, du nord de la Côte d’Ivoire ou du Cameroun, il repose sur les connaissances empiriques de la médecine traditionnelle africaine.

Il est pratiqué de la mère à l’enfant et comporte des mouvements spécifiques et précis.

Le massage africain est aussi appelé “Digui“.

 

Ce massage est essentiellement équilibrant et permet au flux d'énergie de circuler dans tous le corps. Il est à la fois tonique et relaxant.


Techniques et bienfaits du massage Africain

Les manœuvres se composent de grands glissés, de longs étirements, de pétrissages musculaires, de percussions, sur un rythme tonique et vivifiant.

Longs mouvements sur l’ensemble du corps mais aussi de l’enroulement (le “roulé africain”).

Ces mouvements sont aussi profonds qu’efficaces, ils permettent de dénouer les tensions profondes par un geste simple et naturel.

 

 

Son succès doit beaucoup à la clientèle féminine, puisqu’il permet d’affiner la silhouette.

Le rythme du massage est assez tonique. Le but principal est de dynamiser le corps de la personne massée et de lui donner des forces.

En plus de procurer une détente musculaire profonde et une souplesse accrue, il permet de drainer et détoxiner l’organisme, tout en contribuant à l’élimination du tissu adipeux superficiel.

 

- Décontraction musculaire

- Un travail sur la relaxation, la circulation sanguine, lymphatique et énergétique

- Un effet drainant et une stimulation à l'élimination du tissu adipeux superficiel

- Apaise le système nerveux (fatigue et soulage le stress)